AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prom'nons-nous dans les bois [PV Amber et Ryry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion Leyn
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Prom'nons-nous dans les bois [PV Amber et Ryry]   Ven 20 Fév - 23:35

    Il était près de seize heures. Une lourde neige floconneuse tombait avec une harmonie presque musicale augmentant d'un peu plus la grande épaisseur du tapis blanc qui couvrait tout le parc. Cela créait une atmosphère lourde mais peut-être était-ce lié à la montagne de vêtements chauds qu'empilaient tout le monde pour échapper au terrible froid, fait qui leur donnait l'air de géants ne pensant plus qu'à trainer ou à s'endormir dans un concerts de ronflements. Orion, cette fois-ci, ne sortait pas totalement du troupeau ; après avoir mis plusieurs pulls en laine tricotés par sa grand-mère, il ne pensait plus qu'à rejoindre son lit ou du moins à somnoler en cours. L'ambiance qui régnait à Poudlard devenait de plus en plus emplie de paresse. Comme si le château aussi hibernait avec ses occupants. Le terrain de Quidditch semblait être décliné même par les plus grands fans de ce merveilleux sport. Chose bien normal. Même si un peu de sport pouvait réchauffer les cerveaux frigorifiés des élèves, la seule pensée de sortir leur donnait d'affreux frissons incontrôlables. Peu de nouvelles choses se produisaient ; une immense vague d'ennui s'abattait sur les quatre murs de Poudlard. Sans parler de l'immense vague de rhumes...

    Orion venait de se remettre d'un affreux rhume. Mais grâce à Mme Pompfresh qui lui administra de gros dosages de Pimentine, il put quitter l'infirmerie en quelques jours. Malgré tout, il avait de temps en temps quelques crises de toux interminables qui le fatiguaient au plus haut point. Le jeune brun avait raté trois jours de cours, ce qui lui avait permis de se reposer certes, cependant à présent, il était obligé de redoubler d'efforts pour rattraper son retard. N'ayant pas de grandes capacités en potions, le Jaune et Noir serait obligé de veiller plusieurs heures pour comprendre ce maudis cours. Il pourrait peut-être demander à quelqu'un de sa classe pour lui expliquer. Un élève plus grand ferait l'affaire...

    En ces moments là, le jeune homme ne pensait pas du tout à son retard au niveau des devoirs par dizaine qui l'attendait. L'ennui commençait à le ronger de part et d'autre. Vautré dans un canapé dans la salle commune des Blaireaux, un livre délaissé, posé en équilibre sur ses jambes. Ses mains étaient plongées dans ses poches cherchant un semblant de chaleur et une lourde écharpe s'entortillait sur son cou frêle. Une expression indifférente avait pris place sur ses traits et il lançait de temps à autre quelques soupirs, mécontent de se sentir aussi délaissé de l'aventure. L'occasion de trouver un nouveau passage secret ne s'était pas encore montrée ; il n'avait plus dégainé quelque chose de plus intéressant. Avoir ce sentiment le chiffonnait, il avait envie de s'enfuir de cette bulle d'air qui l'enfermait à l'intérieur et qui l'étouffait de plus en plus..

    N'écoutant que ses pas, le jeune homme monta au dortoir des garçons. Il s'arma de sa baguette, enroula une nouvelle écharpe sur la précédente et attacha sa cape sur ses épaules. Son bonnet de laine lui couvrait presque les yeux mais il lui tenait chaud et ses gants étaient un peu trop serrées. Ainsi armé, couvert de tous ces ustensiles d'hiver, il n'avait peur de rien ! Son pas devint plus précipité et il quitta la salle commune des Jaune en courant presque. Léger tel une plume, Orion franchit les escaliers. Rentrant presque dans toutes les personnes qu'elle rencontrait, à cause de son bonnet qui lui barrait la vue, le jeune homme continua sans prendre la peine de s'excuser. Quand il arriva enfin au niveau du lourd portail qui menait au parc, il s'arrêta un moment pour réfléchir à sa destination.

    Le parc n'était pas aussi mystérieux, hormis le calamar qui régnait au fin fond du lac noir, c'était aussi barbant qu'un spectacle de marionnette magique. Elle pourrait peut-être aller voir Hagrid ? Ce géant à l'affreuse barbe hirsute était très étrange et devait constituer à lui seul une enquête bien appropriée. Surtout aux yeux d'un jeune garçon ne se mélangeant pas aux autres qui écoutait avec un silence devant le nombre de rumeurs qui courraient sur lui. On disait qu'il avait assassiné maints élèves et les enterrer dans la forêt interdite...

    La forêt interdite !! Voilà un lieu qui méritait une bonne étude. Si on omettait le fait que le professeur des soins aux créatures magiques leur avait montré les hippogriffes dans cet endroit peuplé de légendes et de mystère, le jeune Orion n'avait jamais mis les pieds en pareil endroit. Cette forêt dont l'histoire précédait les fonctions était l'objet de racontars très développés. La présence de Loups-garous était même une certitude, sans parler des gobelins buveurs de sang et d'autres créatures bien plus terrifiantes.

    Orion s'avançait à présent parmi les feuillages, éloignant de temps à autre quelques branches pour lui permettre de passer. Avant de s'aventurer plus loin, le Jaune et Noir leva la tête instinctivement pour chercher la lune. Par merlin ! L'astre lunaire devait être complet ce soir même. Cette vérité le dissuada de ses projets et il s'apprêtait à faire demi-tour quand un bruit le cloua sur place. Un bruissement de feuilles écrasées se faisait entendre et s'avançait au rythme des pas de la "chose". Machinalement, le jeune brun sauta agilement pardessus un rocher et se dissimula à l'ombre d'un arbre. La chose s'arrêta. Orion priait à mi-voix que cet être terrifiant n'aie pas découvert sa présence. Il implorait sur son désir aventureux maintes prédictions incessantes qui se faisaient entendre comme une sorte de sifflement adepte d'un serpent venimeux. Mais pourquoi se cacher ? Il fallait combattre la chose dignement ! Orion leva sa baguette et dit d'une voix qu'il voulait menaçante :


    - Qui va là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Simmons
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 23
Localisation : Quelque-part, en train de m'attirer des ennuis.
Date d'inscription : 15/09/2008

Carte didentité
Age du personnage: 16 ans
Année du personnage: Sixième année

MessageSujet: Re: Prom'nons-nous dans les bois [PV Amber et Ryry]   Sam 21 Fév - 20:18

L’ennui.. L’ennui le plus total flottait sur la grande établissement de Poudlard. Enfin, peut-être pas pour tout le monde, mais la neige n’arrangeait en rien. Les journées froides comme ça n’étaient jamais les bienvenues. Personne n’osait sortir dehors dans des temps pareils. Amber ne faisait pas exception. Elle était dans son dortoir, en train de chercher dans une de ses valises pour un livre. Enfin, pour trouver un livre qu’elle n’avait pas encore lu ou qu’elle n’avait pas lu plus de cinq fois. Le vieux truc du livre pour se désennuyer ne fonctionnait plus vraiment… Bien qu’avant, elle allait toujours à la bibliothèque, mais tous les livres intéressants, elle les avaient déjà lus, quand ses crises de solitude et d’ennui l’attrapait, ou quand elle s’évitait de penser à James.

Après avoir soupiré d’angoisse, elle descendit dans la Salle Commune des bleues et bronzes. Elle eut une remarque assez médiocre : La salle était remplie de monde. Bondée, fallait dire qu’il n’y avait pas aucun endroits où il y avait de la place. La froideur avait vraiment attrapé tout le monde ! C’était la fin de l’après-midi, personne ne sortirait si le soleil se couchait. La Salle Commune ressemblait à un Enfer de monde, et elle décida assez vite de ne pas rester là, surtout si elle se fiait aux nombreux petits yeux des première année, qui avaient surement entendus un nombre incalculable de rumeurs sur elle et qui la regarderaient tout le long de son séjour dans la Salle, avec des regards intrigués, ou même apeurés, surtout à cause de sa réputation de celle qui frappe tout le monde, la rumeur du Serpentard qui s’est ramassé à l’infirmerie régnait encore. Au moins, elle avait un brin de vérité. Sans plus tarder, elle quitta la salle en direction de la bibliothèque, puisque peut-être y aurait-il moins de monde, et surtout plus de calme.

Comme si ce serait un autre malheur qui s’abattait sur elle, la bibliothèque devait bien être l’endroit qui avait le plus de monde. La pauvre Mme Pince avait de la difficulté à contenir tous les élèves, qui ne pouvaient s’empêcher malgré cette vieille chouette de parler. Amber jura entre ses dents. Rien ne semblait s’arranger pour autant. Elle marcha alors hors de la bibliothèque dans un des nombreux couloirs, remarquant par une des fenêtres que le soleil commençait à se coucher lentement. Elle eut une idée : pourquoi pas sortir dehors ? Il faisait surement trop froid pour que quiconque veuille y aller. Sa réflexion n’était pas entièrement fausse, ce serait une bonne idée de se dégourdir les jambes et de prendre de l’air frais : Ça lui changerait les idées et surtout elle n’aurait pas à affronter les regards des gens sur elle pendant tout le reste de la soirée. Mais elle devait se dépêcher, avant que le couvre-feu soit remis et qu’elle ne puisse plus sortir. Sur ces pensées, elle remonta rapidement dans son dortoir, sortit un long manteau noir, qui lui allait environ aux genoux, son écharpe de Serdaigle et sa baguette, qu’elle rangea dans sa poche avant de se diriger en vitesse vers les Grandes Portes de Poudlard.

La bleue et bronze avait rapidement choisi sa destination. Le lac devait être assez paisible pendant la soirée, aussi que les derniers reflets du soleil viendrait se refléter sur celui-ci. Ça donnerait un air tellement magnifique à cet endroit… Un air qui rappelait beaucoup de vieux souvenirs. Peut-être un peu trop, mais le lac était un endroit qu’elle adorait. C’était un peu étonnant, malgré le froid, celui-ci n’était pas encore gelé. Elle pouvait encore voir les vagues se faire pousser par la petite brise de vent, qui faisait aussi virevolter ses cheveux et de petits flocons blancs dans son visage.

Les derniers rayons de soleil laissèrent place à la lune et de nombreuses petites étoiles blanches dans le ciel. La belle rousse décida de quitter les rives du lac pour aller se promener un peu plus loin. Trop de temps passé devant le lac pourrait lui donner une autre insomnie, ou elle pourrait facilement se rappeler des dernières années passées à Poudlard. Elle n’avait pas le goût de se remettre à pleurer en y pensant trop. Les flocons avaient fini leur spectacle, il n’y en avait presque plus qui tombait du ciel, qui était presque sans nuages. La neige tombée par terre était éclairée par la lumière argentée de la lune qui brillait. Amber leva les yeux au ciel, constatant que la lune était pleine. Très belle nuit, il fallait dire. Elle ne rentrait pas de sitôt, le froid ne l’avait pas encore mordu.

Elle décida de se diriger vers la forêt interdite, sans vraiment penser à ce qui pourrait arriver, surtout en un soir de pleine lune comme celui-ci. Ce n’était pas comme si le danger lui faisait réellement peur, mais on ne savait jamais ce qui pouvait arriver. Mais à quoi bon ? Son esprit lui disait que de changer d’endroit lui changerait les idées, et qu’elle n’aurait pas à penser à James une minute de plus. C’était trop tentant pour résister à cela. Lentement, elle franchissait les premiers arbres de la forêt. Elle ne s’aventurerait pas trop loin, juste assez pour qu’elle voit encore Poudlard entre les branches, pour se retrouver en cas de besoin. Les créatures qui régnait dans la forêt était parfois assez effrayantes, une autre bonne raison pour ne pas aller trop loin.

Soudainement, un bruit étrange, autre que le bruit régulier de ses pas s’était fait entendre. Amber se stoppa net, sortit sa baguette de la poche de son manteau, la brandissant en la pointant vers l’endroit où le bruit avait été originaire. Plus rien. Un silence très stressant était venu s’installer. Enfin, jusqu’à ce qu’une voix vienne le briser, faisant sursauter la jeune bleue et bronze, qui avait lutté contre son envie de crier de surprise. Elle reprit lentement son calme, et ne dit rien, se remémorant la voix qu’elle venait d’entendre. Qui pouvait être cette personne ? La voix avait semblé quand même jeune, environ de son âge, et masculine. Alors ce devait être un étudiant de Poudlard, qui ne pouvait pas être plus vieux qu’elle. Mieux valait se méfier tout de même, et si c’était un Serpentard qui était du côté des Mangemorts ? Cette pensée la fit frissonner un peu, mais elle reprit peu après une expression un peu plus normale. Le silence ne fit que s’agrandir, pendant le temps qu’Amber gardait son calme. Elle avait encore la gorge serrée par son stress qui avait été là quelques temps plus tôt. Elle prit une grande respiration avant de finir par répondre à l’étranger :


« Je suis… Une élève de Serdaigle. » Fit-elle simplement, d’une voix un peu tremblante, ne voulant pas trop en dire, juste au cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prom'nons-nous dans les bois [PV Amber et Ryry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tempus Tenebris :: Poudlard : l'extérieur du château :: La forêt interdite :: La Lisière de la forêt-
Sauter vers: