AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A nous la liberté !

Aller en bas 
AuteurMessage
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: A nous la liberté !   Dim 24 Aoû - 1:16

Le soleil était à peine levé, mais Bryan, matinal comme à l'accoutumée, était déjà debout et prêt à partir. Surtout qu'aujourd'hui, il allait enfin emménager dans un vrai chez lui. Depuis l'an passé, il logeait dans une aile de Sainte mangouste réservée aux étudiants; mais là il allait avoir un appart. Mais il ne s'installait pas seul, son meilleur ami qui venait de finir ses études allait vivre avec lui; et même s'ils n'avaient absolument pas le même caractère ni la même façon de vivre, Bryan ne doutait pas que tout ce passerait pour le mieux (enfin il l'espérait).

En pleine forme, il se prépara un solide petit déjeuner pour bien démarrer la journée. Et surtout pour être d'attaque pour ce fameux déménagement. Une fois tout cela accompli, il s'empara de sa baguette pour réduire tous les objets auxquelles il tenait dans cet endroit, puis jeta un dernier coup d'oeil à sa chambre et ferma la porte d'entrée pour la dernière fois.

L'air était frais en cet journée d'août, mais le temps ne semblait pas menaçant; une aubaine pour ce jour si particulier. Sourire aux lèvres, il se dirigea d'un pas alerte vers le chaudron baveur. Il ne pouvait pas décemment transplaner d'ici, et de toute façon, il avait encore quelques bricoles à acheter au chemin de traverse, et il passerait chez Gringott's par la même occasion.

Une fois sur les lieux, il ne ressentit plus l'ambiance bonne enfant qui y règnait autrefois; depuis que le vendeur mystérieux avait racheté tous les commerces de la rue, plus rien n'était comme avant, et peu de monde se pressait contre les vitrines des magasins. Mais bon, il n'avait pas le choix et s'arrêta dans de nombreuses enseigne pour faire ses amplettes. Enfin, il transplana jusqu'à près-au-lard.

Même ici, au plus près de Poudlard, l'atmosphère était lourde, mais qu'à cela ne tienne, il n'allait pas laisser ce genre de considération lui miner le moral en cet instant; il était trop excité pour ça. Il pénétra dans les étroites ruelles du village et du se frayer yn chemin parmi ce dédale pour enfin arriver devant la porte d'entrée de l'immeuble (de trois étages) qui était sur le point de devenir son chez lui.

Il avait beau chercher, il ne voyait pas encore Daemon. Cependant il était en avance comme à son habitude et n'ayant pas les clefs du logement, il dû se résoudre à attendre seul que quelqu'un arrive. Et il ne se faisait pas de soucis, on pouvait compter sur Dey, il n'était pas du genre à planter les gens quand il avait donner sa parole, officiellement ou non.

* Je sens que ma vie va réellement commencer maintenant. Comme une sensation étrange que tout est réalisable désormais*

Toujours aussi enthousiaste, il s'appuya contre le mur du bâtiment et ferma les yeux, laissant la fraîcheur du matin l'envahir. Il se revoyait à l'école, nostalgique de toutes ces années qu'il avait passé dans ce château magnifique; certes les temps avaient changés et Dumbledore n'était plus là, mais le sentiment que tout finirait par s'arranger s'imposait à lui. C'était sans doute dû à son euphorie du moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Dim 24 Aoû - 11:26

Daemon était enfin rentrée de sa mission juste la veille. Aujourd'hui était uen autre étape importante de sa vie, il allait avoir son premier appartement. Bien sur il ne serait pas seul dedans. Il le partagerait avec son meilleru ami Bryan Matthews. Ils avaient convenus de cela lors de l'été.

Ce matin, Le brun avait rendezv-vous à l'appart avec le futur médicomage car c'est lui qui avait les clés de leur domicile. Il était légèrement nerveux. Non à l'idée de quitter ses parents mais plutôt que Bryan soit suspicieux envers ses absences. Remarquez comme le jeune homme aurait souvent des gardes à faire à l'hôpital et avec son idée de programme particulier, il espérait que ça passerait.

Depuis quelques temps, il était devenu un spécialiste dans la dissimulation et le mensonge. Il n'aimait pas ce fait mais c'était une nécéssité afin de protéger les gens qu'ils aimmait comme ses parents, Alizia ou Bryan mais aussi un moyen d'avoir les mains plus libres car ainsi ses proches ne s'inquiéteraient pas de lui...

Enfin le nouveau membre de l'ordre ne voulait pas trop réfléchir car il savait que même si ça partait d'une bonne intention ses arguments étaient plus que bancales quand même.

Dey ne prit pas d'affaire en dehors de quelques fringues et une des photos qu'il avait fait avec son ange pour le moment.Tout d'abord, il aiderait Bryan à installer tout ce que dernier aurait déjà apporté pour leur appart et lui irait un peu plus tard acheter le nécessaire vital pour lui. C'est à dire : un lit, une armoire, un bureau et surtout ses livres. Le reste n'était que détail...

Au bien sur le jeune homme achéterait un peu de vaisselle et quelques trucs pour meubler l'appartement mais il était plutôt du genre sobre. Il fallait dire que partageait son dortoir avec les olibrius qu'il avait à Poudlard sans la présence de Bryan, c'était relevé de l'exploit. A des moments, il s'était même demander si le choixopeau n'avait pas pris un coup car il doutait que certains membres de sa maison soient vraiment à leur place. Enfin tout ceci était le passé...

L'ancien serdaigle transplana de la maison de ses parents côté moldu à la grande avenue de Pré-au-Lard. Il aimait bien ce mode de transport même si les sensations étaient toujours aussi curieuse que la première fois. Son professeur lui avait dit qu'avec le temps, il s'y habituerait mais cela faisait pratiquement déjà deux ans qu'il avait cette possibilité et l'effet ne s'était pas encore atténué. D'accord, il n'utilisait pas ce mode de transport tous les jours quoique...

Sans rendre compte Dey arrivait enfin à l'immeuble où il allait vivre. Il aperçut alors Bryan qui lui fit signe de la main avec un sourire sur la figure. Il accéléra le pas et arraiver enfin près de son amis:


- Salut Bryan. Alors prêt pour la grande aventure ?

Il avait laissé échappait cette phrase avec un sourire ce qui était plutôt rare sauf quand sa petite amie était dans les parages.

Le jeune homme sortit alors les clés de sa poche et ouvrit la porte de l'immeuble. Ils grimpèrent tous les deux jusqu'au troisième et s'arrêtèrent devant le dernier obstacle entre eux et leur domicile.

- Prêt ? Demanda le brun à l'encontre du médicomage.

Il prit une respiration, fit touner la clé dans la serrure et poussa le cadre de bois. L'appart était vide mais ils étaient heureux.

Ils pénétrèrent alors à l'intéreur...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Mer 27 Aoû - 19:37

Les yeux toujours clos, Bryan attendait patiemment que Dey arrive, ce qui ne devrait plus tarder; et en effet, quelques secondes après avoir pensé à lui, son ami l'avertit de sa présence en le saluant.

- Salut Bryan. Alors prêt pour la grande aventure ?

L'ancien Serdaigle ouvrit alors les yeux et rendit son sourire à Daemon. Il se décolla du mur pour lui serrer la main, puis le suivit dans les escaliers.

- Plus que prêt, j'attend ça depuis assez longtemps pour ne pas ressentir de nervosité!

Ils stoppèrent juste devant la porte de leur appartement, et après un instant pénètrèrent dans ce qui allait devenir leur "home sweet home" pour les prochaines années. L'intérieur ne payait pas de mine, mais il plaisait beaucoup à Bryan. Les murs nues du salon avaient besoin d'être rafraichi et la déco ne demandait qu'à être refaite, mais l'ensemble du logement était propre, la cuisine paraissait avoir été installée récemment, et enfin les deux chambres étaient parfaitement identiques du point de vue taille. Voilà au moins qui ne serait pas responsable du futur premier sujet de discorde qui (malgré la joie du moment) arriverait fatalement un jour.

Mais pour le moment, tout allait pour le mieux. Tout en déambulant dans les différentes pièces, le Matthews tentait de s'imaginer sa future vie ici. Il n'y passerait pas toujours énormément de temps bien sûr, ses obligations à la clinique et ses gardes répétées le tiendraientt éloigné la plupart du temps de cet endroit qu'il aimait déjà.

A force de flâner, il finit par tomber nez à nez avec la salle de bains. Tout excité à l'idée de regarder si la taille de la baignoire allait lui convenir, il ouvrit la porte et fut soudain très dépité. Il n'y avait aucune baignoire, rien qu'une vieille douche miteuse et un minuscule lavabo. A voir sa tête, on aurait pu le prendre pour un petit garçon déçu de s'être fait confisquer un jouet. Lui qui se voyait déjà se délasser à chaque fois qu'il rentrerait d'une de ses gardes en fut pour ses frais.

Oh Daemon, viens voir un peu par ici, ils nous ont fourgués une vieille douche, tu le crois ça!

Il se souvenait pourtant que l'annonce dans la gazette parlait d'une baignoire lui semblait-il. Ils auraient certes dû visiter avant, mais il n'en avaient pas eu l'occasion à cause de leurs obligations respectives. En tout cas, Bryan se proposait d'envoyer un hiboux de réclamation dès le lendemain au proprio.

Enfin bref, au fait, tu veux la chambre côté cour ou côté rue? Moi ça m'est égal! Mais j'ai bien l'intention de personnaliser mon espace vital alors c'est pour savoir avant de faire une gaffe.

Il avait bien vite retrouvé son sourire, amusé à l'avance car il savait bien que ce n'était pas le genre de son ami de se préoccuper de ce genre de choses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Jeu 28 Aoû - 11:28

Daemon avit commencé à inspecté minutiesement l'appartement. Il regardait la moindre parcelle comme pour être bien sur que ce n'était pas un rêve, il s'approcha de la fenêtre du salon et observa les gens qui déhambulaient dans la rue.

C'est les plaintes de Bryan qui l'appelaient à venir.

- Et bien quoi ? C'est très bien une douche. Avec un bon sort de recurvite, elle sera nettement mieux. Moi, ca ne m'importe peu du moment que c'est fonctionnelle.

L'ancien serdaigle était ainsi du moment qu'il avait de quoi se doucher et que les choses marchaient, le reste ne compter pas vraiment. Et puis honnêtement uen douche était préférable à une baignoire de son point vu car c'était plus dynamisant que lautre solution qui avait tendance à vous faire vous assoupir et surtout occuper beaucoup trop de temps, ce qu'il n'avait pas.

Le jeune homme haussa les épaules et continua sa découverte des lieux en allant fouiner dans la cuisine. Il était là-bas depuis moins d'une minute que Bryan lui posa une question à savoir quelle chambre il voulait :

- Et bien, moi je préfère le calme à l'agitation de la rue mais vu que toi tu vas avoir pas mal de garde à faire et peu de temps pour te reposer, c'est peut-être préfèrable que tu prennes l'autre chambre... Enfin choisis toi, ca sera plus simple. Moi je m'adapterai. Etre sorcier à quand même ses avantages...

Pour la première fois depuis son entrée dans l'appartement, le brun avait sourit franchement. C'était une chose assez rare même avec Bryan mais qu'il l'était un point avec sa petite amie. Il ajouta :

- Moi du moment que je peux mettres les choses essentielles comme un lit, une armoire, un bureau, des étagère et mes livres, le reste ne compte pas. Mais je m'en occuperai plus tard.

C'était la deuxième fois que le membre de l'ordre faisait la démonstration de sa simplicité.

- Tu fais ce que tu veux pour ta chambre par contre en ce qui concerne les pièces communes, on choisira ensemble si tu es d'accord... Au fait à ce sujet, je n'ai rien pris pour le moment parce que je voulais éviter qu'on se retrouve avec des choses en double. Certes on a de la place mais bon ce n'est pas non plus un deux cents mètres carré et puis ca serait dommage de gaspiller de l'argent comme-ça.

Il se rapprocha alors de son ami et lui demanda :

- Alors qu'as-tu embarqué de beau et utile ?

Daemon patienta en attendant que Bryan sorte les objets qu'il avait emmené pour leur apparatement...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Dim 31 Aoû - 16:44

Une fois de plus, Bryan constata que son ami ne voyait pas plus loin que le sens pratique de toute chose; il y était habitué maintenant, mais il était dommage qu'il ne s'enthousiasme pas plus que ça de temps en temps. APrès tout, ils venaient enfin de gagner leur liberté, il pourrait au moins faire l'effort de voir plus loin et de laisser un peu aller au superflu, ne serait-ce que pour cette journée. Mais en fait, il s'attendait à cette réaction de la part de Daemon.

Mais il faudrait plus que ça pour décourager Bryan, il avait de la bonne humeur et de la capacité d'émerveillement pour deux aujourd'hui! Rien ne le ferai broyé du noir en cet instant. Il pesa le pour et le contre après la reponse de Dey à sa question sur les chambres, et décida que celui-ci avait raison. Il prendrait donc la chambre la moins bruyante.

Tu as raison, je vais prendre celle côté cour, je serai plus tranquille pour récupérer après mes gardes. En parlant de ça, tu vas devoir être souvent absent pour tes études toi dit moi ? Pour que je sâches comment on s'organisera les différentes tâches ménagères à assumer.

Et oui, la libertè ça a du bon, mais on n'échapera pas à quelques corvée!


Il avait prononcé cette dernière phrase en grimaçant à demi, n'ayant jamais été très fan du ménage. Mais il était vrai qu'il leur faudrait un minimum d'organisation pour que leur appart ne se transforme pas en taudis. D'un autre côté, connaissant le caractère ordonné de son colocataire, il ne se faisait pas trop de soucis; ce n'était pas le genre à laisser la crasse s'installer quelque part dans l'endroit où il vivait.

De but en blanc, il en revint à la déco, Dey abordait le sujet et il est vrai que bryan avait emporté certaines choses en vue de leur installation. Mais bon il ne s'agissait pas de grand chose pour le moment, ils devraient vite aller faire quelques amplettes pour compléter leur arsenal de cuisine par exemple!

Ben en fait, j'ai ramené pas mal de chose pour mettre dans ma chambre. Mais j'ai quand même pensé à prendre de la vaisselle, ce qui nous sera très utile. J'ai tout pris en double, bol, assiette, etc.. J'ai aussi quelques ustensiles de cuisine et ma mère m'a promis de nous préter une table et des chaises. Ce sera toujours ça de pris! Tu penses qu'il nous faudrait quoi en tout pour compléter tout ça ?

Tout en discutant, il sortait les différentes affaires de son sac pour les agrandir avec un sort, et commença à disposer ce qui pouvait l'être sur les étagères de bois déjà présente dans le logement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Ven 12 Sep - 19:26

Daemon regarda Bryan avec un air supris et lui lança :

- Bryan, je te rappelle que les taches ménagères, en étant sorcier ne prennent pas plus de cinq minutes. Ce serait un comble si l'appartement était en désordre à moins que tu sois tout comme Justyn est désordonné de nature et que tu me l'es caché.

Pour la première fois depuis des semaines, le jeune homme se mit à rire de bon coeur en voyant la tête de son colocataire. Il fallait dire qu'avec ses nouveaux choix, il avait du faire des choses. Et même si c'était simplement pour survivre, cela n'empéchait pas les cauchemars de se rappeler à son bon souvenir.

- Pour ce qui est de ma chambre, le bruit ne me dérangera pas plus que ça car comme je te l'ai dit cette année, l'université a un programme qui nous permet d'aller étudier directement sur des sites. Donc je serai tout autant absent que toi de la maison.

A cet instant, un sentiment de culpabilité se fit légèrementressentir au crue de son estomac. Il n'aimait pas mentir au gens en qui il avait confiance. cependant il n'avait pas le choix. Affciher ouvertement ses convictions étaient risqués surtout avec la conduite que le ministère adoptait ces derniers temps. Il fallait dire qu'Ombrage avait continué à avoir du pouvoir un peu plus et connaissant son amour pour les hybrides et autres créatures qu'elle n'estimait pas digne d'intérêt, cela avait failli déclencher plus d'une fois des conflits en particulier aussi avec ceux qui faisait pari ouvertement de l'ordre. Des enquêtes avaient été déclenchées à l'encontre de certains vu les rescents évènement qui s'était produit après la mort de Dumbledore...

Le brun chassa de son esprit toutes ses pensées, se concentrant sur ce que lui disait son ami. Il reprit ensuite la parole et ajouta :


- Il serait peut-être bon d'aller au magasin le plus proche afin d'acheter quelques élèments importants comme un canapé, un frigidaire, de la nourriture,... Moi de tout façon, il faut que je meuble ma chambre et je pense que tu dois faire pareil avec la tienne...

Le jeune homme sortit de sa poche une bourse bien garnie de gallions.

- J'ai mis un peu d'argent de côté et ma mère m'a donné une somme pour mon entrée en faculté alors autant s'en servir pour notre appartement. Ca sera l'emploie le plus utile que je pourrai faire... Je n'ai jamais été un grand dépensier.

Dey se mit à sourire en espèrant que cela n'embarasserait pas Bryan. Si il lui proposer cela c'était de bon coeur. Après tout à Gringotts, il avait déposer tout l'argent qu'il recevait pour Noël, ses anniversaires ou autre occassion. Il ne le touchait que pour s'acheter des livres ou pâire quelques cadeaux à son ange. Mais malgré cela, son compte n'était pas extravagant mais il n'était pas non plus décripi. Et puis son père avait dit qu'il lui verserait une certaine somme tous les mois pour les frais courant en attendna qu'il puisse peut-être décrocher un petit boulot. Ce qui n'était pas gagner vu ses activités.

Le membre de l'ordre devrait demander conseil à Rémus à ce sujet..

- Alors qu'en penses-tu ?

Dey fixa Bryan en attendant que son ami se décide...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Mer 24 Sep - 19:32

Bryan grimaça négligemment à la remarque de son ami à propos du ménage, il n'y pouvait rien si son côté et son éducation moldue ressortait de temps à autre, chez ses parents, sa mère n'étant pas sorcière, on avait l'habitude de faire le tâches ménagères à la force des bras. Mais aujourd'hui rien ne pouvait le faire se départir de sa bonne humeur et de son sourire; il tira la langue à Daemon avant de rire de bon coeur à son tour.

Il était si rare que Dey rit de cette façon, qu'il fallait en profiter, cela voulait surement dire qu'il était aussi heureux que lui à la perspective de partager cet appartement avec lui. Ils n'était pas amis depuis l'enfance comme tant d'autre, ils n'avaient pas un cercle d'amis très étendu, mais ils s'entendaient bien, et c'était l'essentiel. Les deux anciens Serdaigle c'étaient assez vite trouvé quand ils avaient pris la peine de faire connaissance, un déclic qui avait ramener Bryan sur le chemin de la sociabilisation peu à peu.

T'as pas bientôt fini de te moquer de moi un peu dis? Non mais...

Le sourire aux lèvres, il finit de débarrasser ses valises, étalant ses affaires sur les étagères de fortunes déjà présentes dans le logement. Il jeta un coup d'oeil alentour et trouva la remarque de son ami pertinente, il n'y avait en effet rien de fonctionnel dans les lieux, ils allaient devoir sortir faire des achats de toute urgence, non seulement pour la nourriture mais aussi pour l'électroménager.

Daemon avait sorti une bourse pleine de gallion, et Bryan lui sourit d'autant plus; il avait un peu d'argent de côté lui aussi, mais en tant que première année l'an passé, il n'avait pas gagné grand chose, et pas la peine d'espérer du soutien de la part de ses parents; depuis que son père au sang-pur avait épousé sa mère moldue, la famille paternelle avait répudié toute la famille, y compris les petits-enfants qui n'étaient même pas encore nés à ce moment là. Autant dire que les Matthews ne roulaient pas sur l'or.

Il ne se sentait aucunement vexé de la proposition de Dey, celui-ci connaissait sa situation et il savait que s'il lui offrait cela, c'était de bon coeur, et non par pitié. Il applaudit deux ou trois fois, puis prit les devants.

ALors, t'es prêts? On y va? Plus vite ce sera fait mieux ça sera parce que je ne suis pas un fan de shopping tu sais!

Il referma sa valise et attendit de voir si Daemon voulait y aller de suite ou non.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Ven 26 Sep - 20:50

Daemon n'attendit pas de se le faire dire de fois. Lui non plus, il n'aimait pas les bouquins sauf quand il s'agissait de livre ou de matériel utile pour ses études.

Les deux garçons transplanèrent et passère pas moins de deux heures dans les boutiques du chemin de traverse. Ils s'étaient mis d'accord pour choisir des meubles sobres mais chaleureux. Ils avaient arrêter finalement leur choix sur un canapé beige en tissus mais avec le contour en cuir noir, une table basse en bois foncé. Ils avaient aussi acheté deux sièges pour mettre au comptoir qui séparait la cuisine du salon comme quand il serait tous les deux, ils mangeraient là ce qui serait beaucoup plus simple. Il avait trouvé un ensembel d'électroménager par trop excessif qui contenait un frigidaire, une table de cuisson et divers petits utensiles.

Puis Bryan et lui s'étaient mis d'accord que pendant que ce dernier irait acheter la nourriture, il irait acheter ce qu'il lui fallait pour sa chambre.

Dey s'était rendu alors dans le premier magasin afin de s'offir un grand lit, un bureau, une armoire et surtout une grande bibliothèque. Il avait choisi des meubles fonctionnels et pas forcément très décorative. Après tout, il savait parfaitement qu'il ne passerait pas énormément de temps là-bas à cause de ses missions couvertes par ses soi-disant cours d'archéo-magie. Et puis il se doutait bien qu'Alizia mettrait son nez dans la décoration de sa chambre puisqu'elle viendrait passer du temps avec lui quand il serait là. Donc cela ne servait à rien d'chater des choses que la jeune fille s'empresserait certainement de métamorphoser.

A cet pensée, un sourire apparut sur ses lèvres du jeune homme. Enfin il rejoignit Bryan afin de ramener tout ce qu'ils avaient acheter. Le sort de réduction était vraiment très pratique. Ils renrèrent enfin chez eux et déposer les objet dans les pièces avant de leur rendre leur taille. Une heure plus tard, les parties communes étaient complètement rangées.

Dey s'affala dans le canapé ce qui ne lui ressemblait pas vraiment mais il était épuissé.


- Ouf, on a enfin fini le plus gros. Il ne me restera plus que ma chambre à faire et toi la tienne.

A cet insant, il fit un accio afin d'attirer une bouteille de jus de fruit avec deux verres et les fit déposer sur la table basse.

- Je crois que c'est ce que je déteste le plus dans le fait d'avoir notre appartement, c'est l'aménagement. Hors de question que j'en change avant fort longtemps.

Puis il se servit un verre et bu rapidement avant de s'en verser un second...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Dim 5 Oct - 20:21

Après avoir enfin fait le tour de tous les magasins qui les intéressaient et où ils trouvèrent de nombreuses choses utiles pour leur nouveau chez eux, les deux anciens Serdaigle transplanèrent jusqu'à leur appartement. Fourbu, Bryan rejoignit son ami sur le canapé et s'étira longuement. Voilà bien longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi bien, même dans un espace si réduit.

Cette pensée le fit sourire. Qu'il lui semblait loin le temps où il vivait replier sur lui même, désormais il ne saurait revenir en arrière, et d'ailleurs il ne le voulait nullement. Une sorte d'intuition lui disait même qu'il n'était pas au bout de ses surprises. Il préssentait que des choses intéressantes et agréables allaient bientôt se produire pour lui.

Très à son aise, il se redressa et commença à lancer des sorts ça et là pour mettre en place certaines des choses qu'ils avaient achetés. Il ne s'agissait que de choses dont ils allaient avoir besoin bientôt car il commençait à avoir faim. Le reste serait rangé ou disposé plus tard, là tout de suite, il avait la flemme.

Il finit par se lever.

Je commence à avoir un p'tit creux moi, pas toi ?

Il se dirigea vers la cuisine où il se mit à préparer un repas copieux, composé de toutes sortes de choses certes très nourrissantes, mais assurément peu recommandable en cas de régime. Frites, bifteak, etc... tout ce que la cuisine moldue pouvait comprendre de plus goûteux et de plus gras.

Il avait toujours eu un faible pour tout ça, il était à moitié moldu ne l'oublions pas! Et c'était d'ailleurs une des choses qui faisait le plus sa fierté.

Il regarda son comparse et lui tendit un sandwich pour le décider à manger car il n'avait pas encore bougé du fauteuil.

Au fait, tu commences quand les cours? Je suppose que la rentrée ne se fait pas en même temps que celle de Poudlard si?

Il venait de se rendre compte qu'il ne savait pas grand chose sur les études qu'allaient entreprendre Daemon, et trouvait que le moment était plutôt bien choisit pour en discuter justement.

D'ailleurs faudrait que tu m'expliques les lieux que vous aller fouiller, j'ai pas l'air comme ça, mais ça m'intéresse vraiment ton truc. Je suis curieux de savoir comment ça se passe!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Dim 19 Oct - 6:12

Après le shopping qui avait duré assez longtemps au grand déseproi de Daemon, ce dernier s'était immédiatement installé dans le canapé afin de récupérer. Bryan en avait fait autant.

Malgrè le temps qui était passé et les amitiés que Dey avait pu se faire, il restait toujours ce garçon solitaire et mystèrieux qu'il était lors de ses années à Poudlard, parlant que peu même avec les gens qu'ils l'entouraient. D'ailleurs son frère Justyn avait eu du mal à se faire à cette personnalité lorsque il avai commencé ses études à la prestigieux école. Il l'avait d'ailleurs souvent questionné sur ce thème mais le brun avait toujours soigneusement esquiver ses demandes d'explications. D'ailleurs au sein de leur maison, certains avait du mal à s'imaginer que c'est deux là étaient frère car ils étaient aussi différent que sur le plan physique que sur le caractère.

A ce moment, l'estomac de l'ancien serdaigle se mit à gargouiler alors que Bryan venait justement de lui demander s'il avait faim. Il lui répondit avec la plus pure logique :

- D'après ce que je t'entends, je te mentirai si je disais non.

Daemon avait regardé alors Bryan s'activait dans la cuisine afin de préparer un repas assez copieux d'après ce qu'il pouvait voir. Comme lui son compagnon était un sang-mêlé et comme lui aussi, il n'avait jamais connu sa famille sorcière. Mais contrairement à lui, Bryan était beaucoup plus à l'aise que lui pour ce qui était de la communication.

Bryan arriva et lui tendit un sandwich.

- Merci Bryan.

Puis Dey mordit à plein dents dedans.

A cet instant, le jeune homme commença à l'interroger sur ses futurs cours. Le brun éprouvait une certaine culpabilité à cacher des choses à son ami mais il n'avait pas le choix. Il devait le faire pour le protéger lui, Alizia ainsi que sa propre famille.

- Si la rentrée à la fac commence le même jour que le départ de Poudlard Express. De ce faite, je ne pourrai pas dire au revoir à Alizia.

Une certaine amertume se dégageait dans le timbre de sa voix ce qui était assez rare car le nouveeu membre de l'ordre ne montrait que rare ses émotions et quand il le faisait cela pouvait se montrer souvent désagréable pour la personne en face de lui car généralement c'est qu'il laissait exploser sa colère.

- Pour ce qui est de l'organisation et des fouilles, je ne sais pas trop comment cela va se dérouler car c'est un nouveau programme. Ce que je sais c'est que le 1 er Septembre, je commence. Même je suis incapable de te dire si je vais rentrer ou non le soir car il se peut que l'on aille de suite sur le chantier de fouille afin de prendre nos repères.

Il savait qu'il mentait mais c'est ainsi que sa vie allait se déroulait lors des prochains mois voir même des prochaines années. Ce fardeau allait donc devenir son quotidien. Et le pire c'est qu'il avait un certain aplomb voir même de l'assurance comme si dissimuler les faits, les évenements et les choses étaient devenu le plus naturel du monde pour lui ce dont il avait horreur.

- Mais ne t'inquiète pas dés que j'en serai plus, je te le dirai.

L'ancien serdaigle détourna rapidement la conversation sur Bryan.

- Et toi ? Comment cela va se passer cette année ? L'hôpital et tes cours ?

Et il mordit de nouveau dans son sandwich comme si de rien était...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Dim 26 Oct - 17:26

Bryan imitant Deamon et mordant à son tour dans son sandwich, était un peu déçu par la réponse de son ami. Hormis la date de début de ses cours, il ne savait pas grand chose sur ce qu'il allait bien pouvoir faire au cour de son année scolaire. Dommage, l'ancien Serdaigle étant vraiment curieux de savoir de quoi il retournait.

Soudain réveur, il l'imaginait sur des sites de fouilles de la plus haute importance, et qui constituerait une avancée majeure dans le domaine archéologique; mais il ne fallait pas se faire des films trop vite. Dey allait entrer en première année, et de ce fait n'aurait pas beaucoup de responsabilités au départ.

Un peu comme lui l'année précédente, où il n'avait pas fait grand chose à part regarder et assimiler. Mais ce n'était plus le cas désormais; en plus de continué son apprentissage de médico-mage interne de première année, il allait se voir confier une externe pour lui faire faire ce qui lui avait fait auparavant: apprendre. Chose qu'il faisait toujours du reste.

Avant de répondre à la question de son pote, et n'écoutant que son estomac comme souvent; il se leva pour aller se refaire un sandwich, et l'agrémenter avec quelques chips. Une des particularités de Bryan, c'était qu'il adorait manger, et qu'il ne prenait fort heureusement pour lui jamais un seul gramme.

Il fini par venir se rasseoir dans le canapé.

Ben tu sais, cette année, je dois tester un peu toute les disciplines pour me faire une idée et pouvoir choisir une spécialité en fin d'année.

Mais en plus, je vais devoir gérer une étudiante, et là je crois qu'on peut dire que j'ai le trac.


Un petit rire nerveux le secoua, dire qu'il avait le trac était un euphémisme; il n'aimait pas du tout l'idée d'être responsable de quelqu'un, ça le mettait dans tous ses états et lui ajoutait une pression supplémentaire dont il se serait bien passé.

Mais il n'avait pas envie de se miner le moral avec ça pour le moment. Ses ennuis commenceraient bien assez tôt, autant profiter pleinement des quelques jours de liberté qui lui restaient avant de reprendre le boulot.

T'as des projets pour demain où on se fait un truc avant la reprise?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Lun 27 Oct - 3:06

Daemon hocha la tête tout en avalant son sandwich au fur et à mesure que son ami lui expliquait comment se déroulait cette seconde pour lui. Il vit même Bryan repartir à la cuisine reprendre de la nourriture. Sur ce point, il était impressionné car il ne connaissait personne d'autre qui manger autant que lui sans prendre de poids. Même son frère Justyn était battu haut la main par le monsieur dans cette catégorie ce qui relevait réellement de l'exploit.

- Demain ? Attend, je réfléchis.

Il s'arrêta de déguster son repas et plongea dans ses pensées quelques secondes.

- Je ne crois pas. Mon planning ne comporte que installer ma chambre mais cela ne devrait pas me prendre beaucoup de temps. De toute manière, je pense qu'Alizia y mettra son grain de sel comme toujours donc je ne vais aller au plus simple. Ensuite, je dois récupérer quelques bouquins pour la fac et acheter un peu de matériel et je crois que c'est tout. Amojns qu'il y est un changement de programme, je suis libre.

Biensur à part la première partie de sa réponse le reste était faux mais il fallait bien qu'il ait quelques affaires pour simuler sa vie d'étudiant sinon il éveillerait les soupçons sans aucun doute surtout avec Bryan qui était curieux mais surtout très observateur.

- Donc si tu as envie de faire un truc, aucun problème. Mais je te préviens je ne passe pas la soirée dans un bar. Il ets hors de question que ce qui s'est passé enfin de ma sixième année se reproduise. Une telle gueule de bois et un tatouage, c'est bien assez suffisant à mon goût.

Il se mit alors à rire même si à l'époque les choses ne s'étaient pas du tout passé ainsi. Il se souvenait encore de la réaction d'Alizia mais le pire avait été pour son ami car ce dernier avait du affronter sa soeur jumelle qui n'était pas des plus commode surtout parce qu'elle était enceinte mais qui n'avait pas hésité à tout répéter à sa mère ce qui avait valu une belle punition malgré le fait qu'il soit majeur.

A ce moment, quand Dey vit la tête de Bryan à ce souvenir, il partit dans un fou-rire majistrale alors que le futur médicomage le toisait d'un regard mauvais qui signifait : Pas la peine de me rappeler cela.

La scène dura au moins dix bonnes minutes avant que le membre de l'ordre reprenne se calme et reprenne son sérieux, un air innocent sur le visage en termina son sandwich comme il n'avait rien fait...
Revenir en haut Aller en bas
Bryan Matthews
Médicomage
Médicomage
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 40
Date d'inscription : 21/08/2008

Carte didentité
Age du personnage:
Année du personnage:

MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Jeu 13 Nov - 21:02

Bryan ne put retenir une grimace à l'évocation de cette fameuse soirée à laquelle Dey faisait allusion. Non pas qu'il ne ce soit pas amuser ce jour là, mais la gueule de bois qui avait suivie ainsi que la mémorable leçon de morale que lui avait faîtes sa mère à cette occasion était encore bien présentes dans son esprit.

Surtout à cause d'un certain tatouage qui n'avait pas manqué de faire jazzer dans sa famille. Enfin bref! Il se résolut à ne pas enchaîner de peur que son ami n'ai envie de raviver ce souvenir moins douloureux pour lui que pour Bryan.

Il se leva doucement du fauteuil, et regagna la cuisine pour se servir un verre de limonade bien fraîche. Ainsi éspérait-il montrer qu'il était devenu depuis nettement plus sobre (enfin pas totalement non plus)!

Il changea de thème de soirée en vitesse:

Et ben on a qu'à aller se promener un peu dans le coin, histoire de profiter de l'ambiance des lieux. ça va me changer de Londres tiens!

IL retrouva aussitôt le sourire, non qu'il fut mécontent d'avoir vécu dans la capitale, mais vivre à pré-au-lard avait toujours été pour lui un rêve de gosse qu'il réalisait enfin. Et de plus, il habitait près de Poudlard, ce qui à son avis ne gâchait rien.

Il posa les yeux sur son comparse un instant, puis commença à bailler doucement. La journée avait été longue et forte en émotion, il ressentait la fatigue qui tentait de l'emporter, il décida de lui céder.

Bon je sais pas pour toi, mais moi je suis vanné! Je vais aller me coucher, ça me fera du bien.

Sur ce, il se dirigea d'un pas leste vers sa chambre en criant:

Bonne nuit!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tempus-tenebris.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A nous la liberté !   Jeu 13 Nov - 21:37

Dey regarda alors son ami se rendre à al cuisine pour récupérer un verre de limonade. Lui avait reprit sa dégustation de sandwich mais contrairement aux apparences, son esprit été en ébulition la plus totale. D'ici un ou deux jours, il allait débuter sa pemière mission et surtout prendre pied réellement dans sa double vie ce qui ne serait pas de tout repos tous les jours.

Il entendit à peine le commentaire de Bryan mais le montra. Il répondit seulement :

- Bonne nuit

Quand il vit son ami quitter la pièce afin d'aller ce coucher.

Pour le moment lui n'était pas vraiment fatigué. Il finirait donc de manger et irait peut-être faire un tour histoire de se changer els idées et d'évacuer la pression...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A nous la liberté !   

Revenir en haut Aller en bas
 
A nous la liberté !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tempus Tenebris :: Pré-Au-Lard :: Les rues :: Les habitations :: Appartement de Daemon et Bryan-
Sauter vers: